Rechercher dans les collections

Ecuyer de l’Envoyé de France

Collection: 
N°: 
D-CF-5441A
Artistes: 
Descriptif costume: 
Cuirasse en drap de laine noire, encolure et emmanchures jaune, recouverte d'une cotte de mailles acier, devant garni d'un motif de couronne en métal doré et pierreries vertes et rose ; et d'un motif de salamandre.
Ateliers de fabrication: 
Commentaires: 
Ce costume, dessiné par Charles Bianchini pour Le Fils de l’Arétin d’après un manuscrit de la Renaissance, a été acheté 18 frs en septembre 1895 au marchand d’armures Richard Gutperle, successeur de la maison Leblanc-Granger, dont la qualité et la variété des costumes lui valurent une médaille d’or à l’Exposition Universelle de 1889. Cette cotte de maille historique - bien antérieure à 1895, ce que confirme son prix très bas - porte aujourd’hui une étiquette « Le Roi s’amuse » qui pose la question de sa provenance. Louis Boulanger, qui réalisa la première série de dessins pour la création du Roi s’amuse en 1832, puis Auguste de Châtillon, qui eut pour mission de les refaire pour en baisser les coûts, avaient en effet fourni le même modèle pour le costume du garde du roi.
S’il est peu probable que cette partie de costume provienne de la création du Roi s’amuse, dont les costumes réalisés pour les figurants restent la propriété du magasin de la Comédie-Française, il a pu constituer un modèle pour les loueurs de costumes et costumiers indépendants qui copiaient les costumes des grands théâtres de Paris. Le réemploi qu’en fait Bianchini, ainsi que du « négligé du matin » de François Ier qu’il destine au majordome de L’Arétin, montrent l’héritage romantique qui imprègne la fin du XIXe siècle, au cours duquel les maquettes des années 1830 constituent à eux seuls une source historique.

Genre: 
Compositeur / Auteur: 
Costumier: 
Date de production: